Fiches métiers

Voici les fiches métiers qui vous guideront dans votre choix de VAE

Professionnel qualifié, le titulaire du CAP Accompagnement Educatif Petite Enfance exerce six types d’activités principales :

  • accueil et garde des enfants ;
  • accueil, information, conseils aux parents ;
  • aide à  la prise des repas, aux soins d’hygiène corporelle à  partir d’observations et de consignes ;
  • aide à  l’acquisition de l’autonomie
  • participation au développement affectif et intellectuel par des animations de jeux et d’activités socio-éducatives ;
  • entretien courant et hygiène des locaux, des équipements et du matériel.

Le titulaire du CAP Accompagnement Educatif Petite Enfance doit être capable :

  • de qualités relationnelles (écoute, dialogue, sécurisation, patience, disponibilité, courtoisie);
  • de situer les limites de sa compétence ;
  • identifier les besoins de l’enfant ;
  • de mettre en œuvre des techniques d’entretien des locaux et des équipements ;
  • de mettre en œuvre des techniques relatives à  la préparation et au service des collations et des repas ;
  • de mettre en œuvre des techniques de soins d’hygiène corporelle, de confort de l’enfant, de prévention et de sécurité (dont les premiers secours) ;
  • mettre en œuvre des activités éducatives et de loisirs, y compris l’aménagement des espaces de vie ;
  • communiquer et travailler en équipe.

Il exerce le plus souvent ses activités, au sein d’équipes pluridisciplinaires, dans des structures d’accueil de la petite enfance et de l’enfance (école maternelle, garderie périscolaire, crèche collective, halte garderie, centre de vacances) mais il peut également intervenir au domicile de parents ou dans le cadre d’une crèche familiale ou encore à  son propre domicile (dans des conditions d’agrément réglementées). Le CAP Accompagnement Educatif Petite enfance donne accès au métier d’Agent Territorial des Services en École Maternelle (ATSEM), au métier d’Assistante Maternelle.

Source : Site internet du répertoire des certifications

L’ Auxiliaire de Puériculture réalise des activités d’éveil et des soins visant au bien-être, à l’autonomie et au développement de l’enfant. Son rôle s’inscrit dans une approche globale de l’enfant et prend en compte la dimension relationnelle des soins ainsi que la communication avec la famille dans le cadre du soutien à la parentalité. L’ Auxiliaire de Puériculture participe à l’accueil et à l’intégration sociale d’enfants porteurs de handicap, atteints de maladies chroniques, ou en situation de risque d’exclusion.

L’ Auxiliaire de Puériculture travaille le plus souvent dans une équipe pluri-professionnelle et dans des structures sanitaires ou sociales.

Elle doit réaliser, dans le cadre du rôle propre de la puéricultrice et de l’infirmier, articles R 4311-1 à R 4311-15 du code de la santé publique, en collaboration avec lui et sous sa responsabilité, des activités d’éveil et d’éducation et dispenser des soins d’hygiène et de confort pour préserver le bien-être et l’autonomie de l’enfant. Dans les établissements et services d’accueil des enfants de moins de six ans, l’activité est encadrée par les articles R2324-16 à R2324-47 du code de la santé publique.

Source : Site internet de la VA

L’ Éducateur de Jeunes Enfants exerce une fonction d’accueil des jeunes enfants et de leurs familles dans les différents établissements et services pouvant les recevoir. Les missions qui lui sont confiées sont en constante mutation du fait des évolutions sociales, mais aussi du fait des politiques nationales et locales qui jouent un rôle fondamental dans la mise en place des modes d’accueil Petite Enfance.

L’ Éducateur de Jeunes Enfants est un travailleur social spécialiste de la petite enfance. Ses fonctions se situent à trois niveaux : éducation, prévention, coordination. Il s’attache à favoriser le développement global et harmonieux des enfants en stimulant leurs potentialités intellectuelles, affectives, artistiques. En créant un environnement riche et motivant, il contribue à leur éveil et à leur apprentissage à la vie sociale.

Le rôle de l’Éducateur de Jeunes Enfants est défini par :

  • la prise en charge du jeune enfant dans sa globalité en lien avec sa famille : ce qui suppose une éthique, des connaissances et des techniques spécifiques. Cela entraîne, en outre, un travail en équipe, l’élaboration, la mise en œuvre, l’évaluation des projets éducatifs et sociaux et la contribution au projet d’établissement et de service.
  • un positionnement particulier dans le champ du travail social : spécialiste de la petite enfance, il a pour mission d’adapter ses interventions aux différentes populations, de lutter contre les risques d’exclusion, de prévenir les inadaptations socio-médico-psychologiques. Il crée un environnement permettant la construction de liens sociaux et un accompagnement de la fonction parentale. Pour accomplir ses missions, il est amené à développer des partenariats avec les professionnels du champ sanitaire, social et de l’éducation nationale.
  • une fonction d’expertise éducative et sociale de la Petite Enfance : il est acteur des politiques sociales territoriales. Il formule et recense les besoins en modes d’accueil, développe concertation et partenariats locaux, favorise et veille à l’adéquation entre les politiques sociales et leur mise en ouvre dans l’environnement où il évolue.

Leurs secteurs d’intervention sont :

  • le secteur sanitaire ;
  • le secteur médico-social ;
  • le secteur de l’assistance éducative ;
  • le secteur du loisir, de la culture et de l’animation ;
  • le secteur de l’éducation ; et tout endroit accueillant potentiellement des jeunes enfants.

Source : Site officiel de la VAE

Les encadrants et responsables d’unité d’intervention sociale sont des acteurs de la mise en oeuvre de l’action sociale et médico-sociale qui tend à promouvoir l’autonomie et la protection des personnes, la cohésion sociale, l’exercice de la citoyenneté, à prévenir les exclusions et à en corriger les effets. Ils exercent leur activité notamment dans le cadre des établissements et services visés par l’article L312-1 du code de l’action sociale et des familles.

Intermédiaires entre direction et équipes, entre plusieurs équipes, entre équipes et partenaires, ils sont un maillon essentiel de l’organisation, ils jouent donc un rôle clé au sein des établissements, des services ou des dispositifs d’intervention sociale pour la mise en oeuvre des réponses aux besoins des usagers. Ils sont à leur niveau garants du respect des droits des usagers et se doivent de favoriser et d’impulser une réflexion éthique au sein de leur unité.

En responsabilité d’une unité de travail, ils ont pour mission principale l’encadrement d’une équipe et des actions directement engagées auprès des usagers. Ils pilotent l’action dans le cadre du projet de service dans le respect du projet de l’organisation. Leur position d’interface leur confère une fonction spécifique de communication interne.

Dans leurs fonctions, ils disposent d’autonomie, d’initiative, et de responsabilités dont le degré varie selon leur position hiérarchique dans la structure et le niveau de délégation.

Leurs fonctions et leur positionnement nécessitent qu’ils développent des compétences spécifiques relatives à l’encadrement susceptibles d’être mises en oeuvre dans l’ensemble des secteurs de l’action sociale et médico-sociale.

Source : Site officiel de la VAE